Bien s'équiperEquipement motoPiste et circuit

Quelles bottes moto choisir pour la piste ?

bien choisir ses chaussures moto piste

S’il est temps pour toi de renouveler ta paire de bottes moto et que tu te poses la question d’investir dans un modèle “racing” pour la piste je vais aborder le sujet aujourd’hui.

Quels sont les différences et les spécificités par rapport à un modèle route ?
Quels sont les critères à évaluer ?

Comme les mains, les pieds sont une partie résolument délicate du corps qu’il faut équiper et protéger de manière adéquate en fonction de la discipline 2 roues pratiquée. Les fabricants proposent toute une gamme parmi :

  • Les bottes motocross et tout-terrain : montantes jusqu’au dessous du genou pour protéger aussi une partie des jambes, hyper renforcées et équipées en général de protections métalliques sur l’avant pour parer aux éventuelles projections de pierres rencontrées en chemin.

  • Les bottines et chaussures de moto : elle restent en cuir et comportent des protections et renforts supplémentaires mais sont plus basses et passent partout pour se balader en ville ou aller au travail incognito.

  • Les baskets moto : plutôt en matières textiles, légères, respirantes et ventilées elles sont discrètes mais ont quand même au moins une semelle antidérapante et des renforts.

  • Les bottes racing : en cuir et montantes jusqu’à mi mollet, renforcées aux talons, pointes, malléoles, tendon d’achille, etc, elles sont parfaites pour aller sur piste !

Le minimum pour aller rouler sur circuit c’est d’avoir une paire de bottes en cuir montantes jusqu’au dessus de la cheville. Ça c’est la base, mais c’est loin d’être l’idéal non plus…

Les modèles de bottes spécifiques pour la piste offrent une bien meilleure protection en cas de chutes et glissades. Leur système anti torsion permet d’éviter les entorses de la cheville et écrasements du pied.

Quels sont les critères à étudier ?

  • Souplesse et confort

On va chercher une souplesse au niveau du dessus du pied pour une grande mobilité permettant de passer les vitesses de manière fluide et de bien sentir le sélecteur. Si le feeling n’est pas bon il ne sera pas rare de “rater” des vitesses ce qui devient problématique… Aussi, si tu as une quelconque gêne dans la botte, cela pourra vite se transformer en douloureuse ampoule à la fin de la journée !

  • Rigidité et protection

Si le dessus du pied doit être souple, au contraire il faut une rigidité latérale au niveau de la cheville pour éviter une torsion ou un écrasement de la cheville.
Si le talon et la pointe de pied sont coqués c’est encore mieux.
Le talon doit être prononcé sur la semelle afin de ne pas riper sur les cale-pieds lorsqu’on est en appui.

  • Étanchéité

Si ce n’est pas indispensable pour des bottes racing c’est un plus à prendre en compte. Système D : s’il se met à pleuvoir et que tes bottes ne sont pas étanches, pour éviter de finir les pieds trempés et congelés tu peux envelopper tes pieds dans un sac plastique avant d’enfiler tes bottes.

  • Respirabilité

Il peut vite faire très chaud dans une paire de bottes racing, surtout l’été et pendant l’effort de conduite ! Privilégie un modèle aéré ou avec le cuir micro perforé sur le dessus du pied.

Les sliders de bottes, un gadget ?

La plupart des modèles racing sont équipés de sliders latéraux interchangeables, alors, autant pour le genou on comprend l’intérêt d’un slider, mais pour des bottes…

Et bien si ! Il y a de nombreuses raisons de râper ses sliders de bottes. Ceux qui :

  • ne déhanchent pas assez
  • conduisent avec les pieds un peu trop écartés vers l’extérieur
  • ont une garde au sol de leur moto assez basse
  • mettent un angle de cochon
  • ont un penchant pour les glissades sur le bitume

auront tendance à frotter leurs bottes et les user prématurément. Dans ce cas là, il est bien utile de pouvoir changer les sliders latéraux facilement pour prolonger la durée de vie des bottes.

Sache qu’il est aussi possible de faire refaire les semelles abîmées de tes bottes chez un bon cordonnier si le reste de la chaussure est encore en bon état !

Les bottes par dessus ou par dessous le pantalon ?

En général avec une combinaison qui est serrée au niveau des chevilles les bottes se portent par dessus.
Cependant, certains modèles (chez Dainese notamment) sont conçus pour passer par dessus les bottes. Ceci a l’avantage, en cas de pluie que toute l’eau ne dégouline pas DANS tes bottes. 🙂

Entretenir tes bottes

Une belle paire de bottes c’est un investissement important. Alors pour en profiter le plus longtemps possible, autant connaître les règles d’entretien :

  • Laver tes bottes

Le lavage de tes bottes est primordial si tu souhaites les garder en bon état durablement. Les insectes, graisses et poussières se font un malin plaisir à se coller dessus. Pour les nettoyer, rien de bien sorcier. Prend une éponge douce ou un chiffon, de l’eau tiède et du savon glycériné, de Marseille ou du vinaigre blanc.

Laisse ensuite sécher tes bottes dans un endroit sec. Évite de les mettre près d’un radiateur, d’une cheminée ou de toute autre source de chaleur, ce qui les durcirait. Cela vaut aussi si tu prends la pluie avec, laisse les sécher à température ambiante.

  • L’intérieur aussi !

Si la semelle est amovible, tu peux la passer en machine à laver. L’idéal est ensuite d’utiliser un produit assainissant du type « GS27 Assainissant Casque Gants et Bottes » qui permet de tuer les bactéries, d’éliminer les mauvaises odeurs et de désinfecter l’intérieur des bottes. Le produit se pulvérise directement à l’intérieur des bottes puis laisse sécher une minute. Tes bottes sont utilisables aussitôt après.

  • Nourrir tes bottes

Une fois tes bottes propres et sèches, il faut nourrir le cuir pour qu’elles gardent leur souplesse. Utilise une peau de chamois ou un chiffon et applique un produit spécial cuir comme le « Baume pour cuir GS27 ».
Tu peux remplacer les baumes, graisses et autres produits spécifiques, par du lait pour bébé qui fera aussi bien le taf !

N’hésite pas à en appliquer généreusement ! Le cuir de la botte va absorber une bonne partie du produit et s’il en reste un peu, enlève-le surplus avec un chiffon.

 

Charlotte
Charlotte
Ingénieure en informatique mais surtout motarde passionnée, cavalière, snowboardeuse et très sportive au quotidien! Je suis une hyperactive qui ne s’arrête jamais et ne lâche rien ! J’ai passé mon permis moto sur le tard, en Janvier 2014, et quelques mois après je découvrais la piste par curiosité lors d’une journée loisir avec ma première moto. Il aura suffit d’une fois pour que je devienne accro! Depuis, j’ai progressé participant à de nombreuses journées loisir, stages et coachings sur des circuits découverts partout en France et en Espagne. Pour 2018, j’ai décidé de franchir le pas du monde de la compétition! A travers mes articles je tenterais de te donner un max de conseils et te ferais partager mon expérience de la moto sur piste.
Laisser un commentaire