Conseils motoEntretien moto

Faire la vidange de sa moto

bien-vidanger-sa-moto

Hello !

Aujourd’hui j’aborde avec toi un sujet “mécanique et entretien” qui est l’une des premières choses que tu peux faire toi même sur ta moto et l’une des révisions les plus fréquemment faites: la vidange.
Comment et pourquoi la faire ? A quelle fréquence, avec quelle huile ? Cet article répondra à toutes tes interrogations pour devenir un pro sur le sujet !

Pourquoi vidanger son moteur ?

Vidanger sa moto c’est vider l’huile moteur usagée pour la remplacer par une huile neuve. Dans un moteur thermique, les rôles de l’huile moteur sont multiples :

  • Lubrifier les pièces en mouvement dans le moteur
  • Limiter les frottements pour limiter l’échauffement et l’usure
  • Assurer une parfaite compression du moteur en garantissant l’étanchéité
  • Évacuer les saletés et les impuretés en suspension (poussières, résidus métalliques…) et les déposer dans le filtre à huile
  • Refroidir le moteur
  • Protéger contre la corrosion

Avec le temps et selon l’utilisation de ta moto, l’huile se dégrade et perd de ses propriétés. Elle prend une couleur noire et ses performances diminuent.

Vidanger régulièrement c’est t’assurer du bon fonctionnement de ton moteur et donc de sa longévité.

Quels sont les types d’huiles de vidange ?

Il est important de connaître les spécificités de chaque type d’huile, afin de pouvoir la choisir au mieux et éviter d’abimer ton moteur.
Beaucoup d’entre vous se demandent ce qui se cache derrière les critères de choix d’huiles moteur : synthèse, semi-synthèse, 10W40, 10W50… On est tous d’accord, l’huile de friture est plus facile à choisir !

Il y a 3 critères qui te permettront de choisir ton huile :

  • L’indice de viscosité

10W40 : le premier nombre indique le coefficient de viscosité de l’huile à froid (retenez W pour “Winter” (Hiver)). Plus ce chiffre se rapproche de 0, plus ton huile sera fluide à basse température. Privilégie les coefficients tel que 5 si tu habites en montagne, comme cela ton huile n’aura pas besoin d’atteindre une haute température pour lubrifier correctement ton moteur (et il démarrera plus facilement). A contrario, si tu habites dans une région tropicale tu pourras te contenter d’une huile à indice plus élevé (ex : 15).

10W40 : le second nombre indique le coefficient de viscosité de l’huile à chaud. Plus le chiffre est élevé, plus la lubrification à chaud sera performante. Pour une utilisation sur circuit par exemple, on utilise souvent des huiles de viscosité 10W50.

  • Le type
    • Semi-synthèse : c’est le type d’huile le plus standard qui est à privilégier pour la plupart des motos et scooters ainsi que pour toutes les utilisations “normales” : route, ville, voyage…
    • Synthèse : elle est plutôt adaptée aux machines de hautes performances ou pour des conduites sportives : circuit, compétition…
    • Minérale : de nos jours, elle est destinée majoritairement aux motos équipées de système de graissage du moteur et de la boite séparés, comme certaines moto de cross.

La technologie de ton moteur : 2T (temps) ou 4T

C’est le dernier critère à prendre en compte : 2T pour les moteurs 2 temps et 4T pour les moteurs 4 temps. Consulte le manuel de ta moto si tu as un doute !

La principale différence vient du fait que l’huile 2T est prévue pour être partiellement brûlée lors de la combustion (c’est pour cela qu’un 2 temps ça fume et ça ne sent pas bon).

A quelle fréquence faire sa vidange ?

En principe, le manuel d’entretien du constructeur de ta moto mentionne à quelle fréquence il faut effectuer la vidange de ton moteur. Cependant, plusieurs facteurs peuvent modifier cet intervalle :

  • Une immobilisation prolongée de ta moto. On considère que l’huile moteur doit être changée une fois par an, peu importe le kilométrage effectué.
  • Une utilisation sur de courts trajets à froid. Des gouttelettes d’essence viennent se condenser sur les parois du moteur et vont s’infiltrer dans le carter d’huile. C’est pour limiter ce phénomène que l’on enrichit le mélange air/essence lorsque le moteur est froid.
  • Une utilisation sur piste à très hauts régimes. Les propriétés de l’huile vont se dégrader alors beaucoup plus rapidement, il est recommandé de vidanger toutes les 3 à 5 journées ton moteur lors d’une utilisation exclusivement sur circuit.

Pour une utilisation « normale » d’une moto de route, l’huile peut être changée tous les 6000 km.
Le remplacement du filtre à huile n’est pas systématique. On peut le changer qu’une fois sur deux, dans le cadre d’une utilisation normale là aussi.

Comment faire sa vidange soit même ?

Tout d’abord, quel est le matériel à réunir pour faire ta vidange ? Il faudra prévoir :

  • Un bac récupérateur pouvant contenir la totalité de ton huile moteur (compte 4/5L pour être large) et assez large pour éviter les coulures incontrôlées
  • Une clé plate pour dévisser ton bouchon de vidange
  • Une clé à filtre
  • Un entonnoir
  • Une paire de gants de protection
  • Un filtre neuf
  • De l’huile neuve
  • Un joint de bouchon de vidange neuf

Pour commencer, il faut savoir que la vidange se fait avec l’huile chaude (mais pas bouillante non plus pour éviter les brulures !), car elle sera plus fluide et s’écoulera mieux. Si ta moto est froide, fais la tourner 5/10 min pour réchauffer ton huile.

Mets ensuite ta moto sur une béquille pour qu’elle soit droite et repère l’écrou de vidange. Place le bac récupérateur dessous. Tu peux aussi mettre un grand carton sous ta moto pour protéger le sol si tu n’es pas sûr de toi !
Débloque l’écrou à l’aide de la clé plate. Dévisse le en en faisant attention à ne pas le laisser tomber dans le bac d’huile sale !
Laisse ensuite l’huile s’écouler dans le bac et pendant ce temps, dépose le filtre à l’aide de la clé à filtre. Il existe plusieurs modèles de clés à filtre :

Mets ensuite en place le nouveau filtre en prenant soin, avant de le visser, de graisser le joint du filtre avec ton doigt et un peu d’huile neuve !
Serre le filtre correctement, en général on parle de “contact + ¼ de tour”, à la main si l’accès au filtre est adéquat ou à la clé filtre sinon. ATTENTION : un filtre pas assez serré pourra se dévisser et partir en roulant ! Au contraire, un filtre trop serré ou dont le joint n’aura pas été graissé va se dilater avec le temps et sera très difficile à enlever par la suite, même avec une clé !

Remets l’écrou de vidange en n’oubliant pas le joint ! Ici, serre ton écrou au couple de serrage préconisé par le constructeur.

Remplis ton moteur, via le bouchon de remplissage et à l’aide de l’entonnoir, avec de l’huile neuve et entre les niveaux mini et maxi. La quantité d’huile est variable selon chaque moto. Certaines ont besoin d’à peine plus de 2 litres et d’autres quasi 4 litres !
Démarre ton moteur et laisse le tourner une minute ou deux pour faire circuler l’huile dans le filtre. Coupe le contact et refait ensuite le niveau.

Et voilà ! Ce n’était pas sorcier non ?

Quelques derniers conseils :

  • Vérifie régulièrement ton niveau d’huile. Trop haut, ce n’est pas la cata mais il vaut mieux éviter (débordements). Trop bas : tu risques d’endommager gravement ton moteur.
  • Sur une moto plus ancienne et/ou qui a beaucoup de kilomètres, il est préférable de faire des vidanges plus souvent afin de préserver le moteur plus longtemps.
  • Les différents types d’huiles sont miscibles (elles se mélangent entre elles). Il n’y a donc pas de danger pour ton moteur à mélanger de la 10W40 avec de la 10W50.
  • Recycle ! Pas question de verser l’huile dans l’évier, les toilettes ou le caniveau ! Adresse toi à ta déchetterie ou à ton garagiste et veille à ce que ton huile de vidange ne soit pas mélangée à d’autres liquides (liquide de frein ou de refroidissement… ).
Charlotte
Charlotte
Ingénieure en informatique mais surtout motarde passionnée, cavalière, snowboardeuse et très sportive au quotidien! Je suis une hyperactive qui ne s’arrête jamais et ne lâche rien ! J’ai passé mon permis moto sur le tard, en Janvier 2014, et quelques mois après je découvrais la piste par curiosité lors d’une journée loisir avec ma première moto. Il aura suffit d’une fois pour que je devienne accro! Depuis, j’ai progressé participant à de nombreuses journées loisir, stages et coachings sur des circuits découverts partout en France et en Espagne. Pour 2018, j’ai décidé de franchir le pas du monde de la compétition! A travers mes articles je tenterais de te donner un max de conseils et te ferais partager mon expérience de la moto sur piste.
Laisser un commentaire