Conseils motoEntretien moto

Mettre sa moto en hivernage

moto-hivernage-cover-blog-icasque

Hello à tous !

Est-ce que comme moi, quand vient la période hivernale et ses températures polaires, ton moral est en chute libre de ne pas pouvoir sortir ton deux-roues ? Cependant, aucune honte à avoir de ne pas rouler dans ces conditions car cela peut se révéler plus dangereux qu’autre chose…

Nous avons bien quelques irréductibles motards bien équipés qui utiliseront leur moto dans toutes les circonstances mais pour la plupart d’entre nous, hiver rime avec : ski, neige, verglas, fromage fondu et… Moto au garage !

Alors est-ce qu’il suffit de jeter sa moto au fond du garage telle quelle, de la laisser hiberner quelques mois et de la réveiller en mars ? Où y a t-il quelques règles à suivre et bons conseils à appliquer pour éviter les mauvaises surprises au printemps ?

Nous allons détailler tout cela aujourd’hui !

  • Un grand nettoyage

Évite de remiser ta moto pour l’hiver sans l’avoir nettoyée minutieusement pour enlever toutes traces de sel, goudron, insectes écrasés, déjections d’oiseaux… Qui pourraient attaquer la peinture ou le vernis.

Pense également à nettoyer puis graisser ta chaine.

Tu peux ensuite, une fois la moto bien sèche, boucher les prises d’air et sorties des silencieux pour éviter que l’humidité ne s’y installe (avec un sac plastique, un élastique ou du scotch américain).

  • Préserver ta batterie

C’est bien connu, les batteries n’aiment pas le froid. Il te faudra la débrancher (en déconnectant d’abord la borne négative noire puis la borne positive rouge) et la retirer de ta moto afin de la stocker dans un endroit tempéré (perso, je la mets à l’intérieur de mon appartement, au chaud !).

Aussi, pense à la recharger régulièrement à l’aide d’un chargeur adapté. C’est un investissement peu coûteux qui se révèle très utile. Préfère un modèle de chargeur « intelligent », qui se met en charge automatiquement dès qu’il détecte une tension plus basse que la normale et qui se met en veille le reste du temps pour ne pas consommer d’électricité. Ainsi, ta batterie ne se déchargera jamais complètement… Une bonne chose pour sa durée de vie totale. Une batterie qui reste totalement déchargée pendant une trop longue période n’arrivera plus à tenir la charge ensuite ou à délivrer l’ampérage et la puissance nécessaire au démarrage de ta moto.

  • Le réservoir d’essence

Un réservoir vide ou à moitié vide va rouiller à cause de la condensation qui va se former à l’intérieur. Pour protéger ton réservoir, il y a 2 solutions.

Dans le cas d’une moto à carburateurs, il faudra vidanger complètement le réservoir et pulvériser un produit anti-corrosion à l’intérieur du réservoir et le laisser ouvert. Si tu comptes laisser ta moto plus de 3 mois sans utilisation, il faudra également vidanger le circuit d’essence et les carburateurs. Une essence qui stagne crée des résidus risquant de boucher le circuit de carburant et les gicleurs.

Pour une moto à injection électronique, il faut mieux la stocker avec le réservoir plein d’essence pour ne pas laisser de place à la condensation.

  • Pneumatiques et suspensions

Stocke ta moto sur une béquille centrale ou sur 2 béquilles d’atelier si possible, pour soulager l’amortisseur et le poids sur les pneus. Cela évitera de les déformer et de créer un “plat”. Pense aussi à regonfler tes pneus si besoin, à la pression préconisée par le constructeur.

  • Liquide de refroidissement

Ce paragraphe s’adresse surtout aux pistards qui remplacent leur liquide de refroidissement par de l’eau déminéralisée lors de la saison (pour éviter de répandre du liquide extrêmement glissant sur la piste en cas de chute).

Mais l’eau ça oxyde l’intérieur de ton circuit de refroidissement et ça gèle ! Pour la bonne santé de ton radiateur et du circuit de refroidissement, il faut donc vidanger à nouveau et remettre du liquide de refroidissement qui lui, ne gèlera pas en cas de températures négatives sur le lieu de stockage de ta moto.

Aussi, le liquide de refroidissement à un pouvoir graissant qui est bénéfique pour les pièces mécaniques et les joints.

  • Le moteur

Cela peut paraître surprenant, mais une vidange avant une longue période d’arrêt est importante pour ta moto. Pourquoi ? Car en fonctionnement, un moteur engendre des acides dans l’huile. Ces derniers sont corrosifs et peuvent avoir des effets néfastes sur ton moteur durant la période d’hivernage.

  • Stockage de la moto

On ne stocke pas sa moto n’importe où, il est impératif de choisir un endroit sec et à l’abri des intempéries.

Il te faudra couvrir l’ensemble avec une bâche spécifique moto ou en tissu aéré pour laisser passer la condensation mais protéger de la poussière. Si la housse est hermétique, la condensation pourra ronger ta machine de l’intérieur (rouille et corrosion, moisissure…)

Attention aux rongeurs selon ton lieu de stockage (grange, garde manger, cave…) qui aiment les recoins des carénages et du moteur ainsi que grignoter les durites en caoutchouc !!

Et l’assurance alors ?

Pour les moto assurées sur la route, est-il possible d’économiser sur son assurance les mois d’hiver sans rouler ? Il est évidemment impossible de désassurer complètement une moto de route !

Cependant, certaines assurances proposent une formule “garage” à un prix rikiki qui garde ta moto assurée si elle est stockée en sécurité. Renseigne toi auprès de ton assureur pour savoir s’il propose cette option.

Autrement, il t’est toujours possible de baisser le niveau de garanties (passer de “tout risques” en “vol + tiers” simple) pendant les mois ou tu ne te serviras pas de ta moto. Cela te fera faire des économies !

Remise en service

Une fois les beaux jours revenus et que tu souhaites ressortir ta belle, pense à contrôler les point suivants :

  • Vérifie à nouveau la pression de tes pneus
  • Refait ton niveau d’huile
  • Re-branche ta batterie chargée (d’abord la borne positive rouge et ensuite la négative noire)
  • Vérifie l’état de tes plaquettes et de ton liquide de frein
  • Roule tout doux au début, histoire de te dérouiller toi aussi !

Bon hiver à tous !

Charlotte
Charlotte
Ingénieure en informatique mais surtout motarde passionnée, cavalière, snowboardeuse et très sportive au quotidien! Je suis une hyperactive qui ne s’arrête jamais et ne lâche rien ! J’ai passé mon permis moto sur le tard, en Janvier 2014, et quelques mois après je découvrais la piste par curiosité lors d’une journée loisir avec ma première moto. Il aura suffit d’une fois pour que je devienne accro! Depuis, j’ai progressé participant à de nombreuses journées loisir, stages et coachings sur des circuits découverts partout en France et en Espagne. Pour 2018, j’ai décidé de franchir le pas du monde de la compétition! A travers mes articles je tenterais de te donner un max de conseils et te ferais partager mon expérience de la moto sur piste.
Laisser un commentaire