Conseils motoPiste et circuit

Deviens un pro des trajectoires en moto, les conseils de Charlotte

Sans-titre-3

Hello l’équipe !

Aujourd’hui nous allons parler trajectoires sur un circuit et pourquoi c’est si important !

Passer un virage en étant bien placé va pouvoir te permettre de ré-accélérer le plus tôt possible et en tout sécurité, en évitant les risques de high side bien sûr. 🙂

Qu’est-ce qu’une trajectoire de circuit :

La trajectoire est une ligne courbe servant à diminuer la force centrifuge et ses effets en passant par trois points.

  • Le point de braquage ou déclenchement : il est le point extérieur au virage à partir duquel on met de l’angle en direction du point de corde.
  • Le point de corde : c’est le point de tangence à l’intérieur du virage. C’est à partir de ce point qu’on commence à redresser la moto et ré-accélérer progressivement.
  • Le point de sortie : c’est le point de plus à l’extérieur de la sortie de virage, collé à la la ligne blanche !

La force centrifuge:

C’est la force qui tend à pousser tout corps en mouvement de rotation vers l’extérieur de son centre de rotation : c’est la force qui pousse la moto et son pilote vers l’extérieur d’un virage.

 

Les différents types de virages:

Schématiquement, un tracé de circuit est élaboré à partir de différents types de virages, auxquels on ajoute une ou plusieurs lignes droites.

En plus de ces virages, un tracé pourra être composé de montées et descentes, de dévers, de revêtements plus ou moins adhérents, qui combinés entre eux, rendront le circuit plus ou moins rapide, plus ou moins technique. De cet ensemble naîtront les trajectoires.

Pour les virages “classiques”, il faut appliquer la règle “extérieur, intérieur, extérieur”. C’est-à-dire il faut aborder le virage à l’extérieur de la piste, « plonger à l’intérieur » du virage (la corde), puis élargir sa trajectoire pour ressortir à l’extérieur du virage.

Mais il existe plusieurs types de virages :

  • Les grandes courbes : rapides en général avec un rayon constant
  • Les chicanes : qui requièrent un effort physique et de la précision pour changer d’angle rapidement
  • Les épingles : virage à 180° serré
  • Les virages à double corde : où il faut essayer d’enchainer les 2 virages en un seul
  • Les courbes qui referment ou élargissent…
  • Etc… Que tu découvriras au fur et à mesure de tes roulages !

 

Un petit mot sur l’enchaînement de plusieurs virages : bien prendre le premier virage d’une série permet d’être dans de bonnes conditions pour les suivants. Si tu rates le premier, tu seras en cata pour la suite !

Il faut parfois savoir sacrifier un virage pour prendre mieux les suivants et privilégier “la sortie” et la ligne droite derrière !

 

Quelques règles à respecter :

  • Utilise toute la largeur de la piste, chaque cm est important pour faire un bon chrono !
  • En amont du virage, se placer le long de la ligne droite et freiner droit
  • Mettre sa moto sur l’angle rapidement. Tant qu’on est sur l’angle maxi on ne peut ni freiner ni accélérer
  • Relever la moto dès le point de corde et reprendre les gaz à partir de là !
  • Attention à ne pas plonger trop tôt dans le virage sous peine de se retrouver éjecté trop vite à l’extérieur ! (Sinon on se retrouve sur la trajectoire rouge)

Plusieurs trajectoires mais une seule idéale :

Pour un tracé comme le dessin ci dessous (épingle) il existe plusieurs trajectoires différentes, mais une seule “idéale” et cela, peu importe la vitesse !

  • La trajectoire rouge, apprise à l’auto école, à oublier sur circuit !
  • La trajectoire blanche, qui est celle qui est instinctive et qu’on va prendre quand on voit le virage mais elle va nous faire rater le point de corde.
  • La trajectoire bleue, à rayon constant. Elle peut être utilisée dans des courbes paraboliques mais moins dans une épingle comme ici.
  • La trajectoire jaune qui matérialise la trajectoire “idéale” sur circuit : un freinage droit et une entrée tardive dans le virage pour rejoindre un point de corde dans la 2ème partie du virage, relever la moto aussitôt, accélérer fort pour se laisser déporter naturellement vers l’extérieur. Plus le virage est serré, plus le point de corde est tard.

 

L’importance du regard :

Le regard est quelque chose de TRES important. On dit toujours que la moto va là où tu regardes et c’est particulièrement vrai sur circuit. Il faut toujours lever les yeux et anticiper tes points de repère : freinage, déclenchement et repère de sortie. Le cerveau va donner l’information à tes bras et au reste de ton corps en fonction de ce que tes yeux lui communiquent.

Lorsque tu freines ne regarde pas devant toi mais ton point de corde et lorsque tu as déclenché ton virage ne regarde plus le point de corde mais le point de sortie !

 

Chaque circuit est différent :

Pour aller vite sur un circuit et prendre un maximum de plaisir en tout sécurité il faut apprendre les trajectoires de celui-ci. N’hésite pas à regarder des vidéos du circuit pour te le mettre en tête, à bien étudier le tracé ou encore mieux, à te le faire expliquer par un ami qui le connaît bien. 😉

Une très bonne chose à faire également : faire le tour du circuit à pied. Cela permet de te rendre compte des distances, des dévers, de prendre des points de repère…

Progresser efficacement :

Tant que tu n’arrives pas à tenir la bonne trajectoire, il est inutile d’essayer de rouler plus vite.

Tu risques d’être frustré en te faisant dépasser mais il faut absolument avoir mémorisé le tracé du circuit et ses trajectoires avant d’envisager d’accélérer.

Cela prend un certain temps et il faut l’accepter ! N’hésite pas non plus à essayer des trajectoires légèrement différentes pour observer les effets de chacune. Selon ta moto, les trajectoires pourront varier.

En 1000cm3 par exemple, il faut privilégier le fait de redresser la moto le plus tôt possible pour profiter de la puissance en ligne droite alors qu’en 600cm3 ou moins il faut privilégier la vitesse de passage en courbe.

 

A toi de jouer ! 🙂

Charlotte
Charlotte
Ingénieure en informatique mais surtout motarde passionnée, cavalière, snowboardeuse et très sportive au quotidien! Je suis une hyperactive qui ne s’arrête jamais et ne lâche rien ! J’ai passé mon permis moto sur le tard, en Janvier 2014, et quelques mois après je découvrais la piste par curiosité lors d’une journée loisir avec ma première moto. Il aura suffit d’une fois pour que je devienne accro! Depuis, j’ai progressé participant à de nombreuses journées loisir, stages et coachings sur des circuits découverts partout en France et en Espagne. Pour 2018, j’ai décidé de franchir le pas du monde de la compétition! A travers mes articles je tenterais de te donner un max de conseils et te ferais partager mon expérience de la moto sur piste.
Laisser un commentaire