AssurancesConseils moto

Comment protéger sa moto contre le vol ?

antivol

Comment protéger sa moto contre le vol ?

Se faire voler sa moto est le cauchemar de tout motard et il y a de quoi s’inquiéter lorsque l’on sait qu’en France un deux-roues est subtilisé toutes les dix minutes et que 86% des vols se font en milieu urbain. Dès lors que l’on devient l’heureux propriétaire d’une belle monture, la question de la protection contre le vol doit être au cœur de vos préoccupations d’autant plus que c’est seulement 44% des véhicules volés qui sont retrouvés.

Investir dans un antivol de qualité et redoubler de vigilance

Il existe différents types d’antivols moto . Les plus populaires sont des antivols dits mécaniques tels que les antivols chaines, les blocs-disques ou encore les robustes et efficaces antivols en U qui se placent au niveau des roues et empêchant ainsi la moto de rouler.

Attention néanmoins, trop souvent l’antivol est simplement placé autour de la roue mais pour limiter au maximum les risques de vol, le mieux reste d’attacher votre moto à un point fixe. Elle sera alors plus difficile d’accès, ce qui pourra dissuader le voleur qui préfèrera s’attaquer à des véhicules plus accessibles et donc plus rapidement dérobés.

Vous trouverez également des antivols électroniques. Bien qu’ils n’entravent pas le mécanisme des roues, ils peuvent servir d’arme de dissuasion dans la mesure où ils émettent une alarme ou sirène qui avertit les personnes présentent dans un rayon plus ou moins proche du vol. En attirant l’attention sur lui, le voleur peut se décourager, prendre la fuite et avorter son acte de vandalisme.

Pensez à bien conserver les factures de vos antivols, elles vous seront demandées dans le cas d’une demande d’indemnisation suite à un vol.

Enfin, lorsque vous choisissez votre antivol veillez à bien consulter votre contrat d’assurance car certains mentionnent l’obligation d’équiper sa moto d’un antivol homologué afin de pouvoir être indemnisé suite à un vol de moto.

Les deux homologations les deux plus connues sont l’homologation SRA et NF (FFMC) mais il peut y en avoir d’autres moins répandues mais quand même prises en compte dans la liste des antivols reconnus par votre assureur.

Choisissez un contrat d’assurance adapté

Si une assurance moto au tiers est obligatoire, elle reste la formule la plus basique et ne vous couvre pas en cas de vol. Pour cela, il faut compléter votre contrat avec une extension de garantie vol. Cela vous coûtera un peu plus cher mais c’est aussi une sécurité supplémentaire.

Certains comparateurs vous permettent de faire des simulations en étudiant les offres d’assurance moto incluant la garantie vol , donc ne vous privez pas pour faire un relevé des prix pratiqués par les principaux assureurs cela vous permettra de faire jouer la concurrence et de négocier les meilleurs tarifs pour des garanties complètes.

Si vous disposez d’une garantie vol, votre assureur pourra vous indemniser mais pensez à réagir vite car il faut que votre déclaration manuscrite qui décrit les circonstances du vol ainsi que le récépissé du dépôt de plainte soit envoyé à votre assureur dans un délai maximum de deux jours après la déclaration du vol au commissariat.

En cas de vol, faites-le savoir aux internautes

Enfin, si la poisse à frapper à votre porte et que malgré votre vigilance, vous êtes victime d’un vol, vous pouvez compter sur la solidarité des motards pour partager en masse votre alerte de vol sur les réseaux sociaux.

Chez iCasque, nous recevons régulièrement des photos de moto volées avec le détail du lieu et de l’heure où le constat de vol a été fait. Nous n’hésitons pas à relayer l’information auprès de notre communauté de plus de 55 000 fans et followers.

Il existe même un site dédié aux annonces de vols de moto. Vous pouvez publier une photo et une description. Il y a parfois même des utilisateurs qui ne signalent pas un vol mais qui reportent des deux-roues qui paraissent abandonnés alors pourquoi ne pas y jeter un œil !

 

 

Laisser un commentaire