Conseils motoEntretien moto

Comment graisser la chaîne de sa moto?

chaine moto

Parmi tous les entretiens à faire sur un deux-roues, la lubrification de la transmission est certainement l’un des plus simples et des plus importants. Cette opération est à la portée de tout le monde et ne nécessite que peu d’outils, tu devrais t’en sortir comme un chef !

Pourquoi graisser sa chaîne

Bien graisser son kit chaîne est le meilleur moyen de lui garantir une bonne durée de vie et d’éviter les casses qui peuvent être particulièrement dangereuses. Une chaîne qui casse à haute vitesse peut très bien te lacérer le flanc gauche ou être éjectée sur un autre motard ou n’importe qui derrière toi. Pas cool. Au delà de l’aspect sécuritaire, une transmission bien lubrifiée saura aussi transmettre plus efficacement la puissance du moteur vers ta roue arrière. Autant de bonnes raisons de vouloir une chaîne toujours impeccable !

Le problème avec la chaîne, c’est que ça s’encrasse très vite. Entre la graisse, les poussières, l’humidité, les frottements, la chaleur… Ta chaîne sera mise à rude épreuve et demandera un entretien régulier. Surtout qu’il existe différentes tailles de chaîne, entends par là la largeur des maillons qui la constituent et le pas qui les séparent. Les chaînes les plus fines ont un rendement plus important et transmettent mieux la puissance, mais ont l’inconvénient d’avoir une durée de vie plus faible que les versions plus larges. Toujours est-il que l’utilisation que tu feras de ton deux-roues impactera aussi fortement le besoin d’entretien plus ou moins régulier de ta chaîne. En tout-terrain ou sur piste, le kit chaîne sera beaucoup plus sollicité que sur route et il faudra le graisser plus fréquemment.

Comment bien la nettoyer

Rentrons dans le vif du sujet. Avant de bien graisser ta chaîne, il faut tout d’abord la nettoyer. Rien ne sert de mettre une grosse couche de graisse sur une chaîne encrassée, celle-ci restera en surface et n’aura aucun effet. Si tu n’as pas nettoyé ta chaîne depuis longtemps, il convient de nettoyer l’ensemble du kit chaîne, c’est à dire la chaîne, la couronne, le pignon de sortie de boite mais aussi tous les éléments proches qui pourraient s’être eux aussi encrassés à cause des projections de graisse. Pour t’aider dans cette étape, je te conseille vivement de te servir d’une béquille de stand si ton deux-roues n’est pas équipé d’une béquille centrale, de sorte de pouvoir faire tourner ta roue arrière à la main. Sinon, tu pourras tout simplement déplacer ta moto pour pouvoir accéder à toute la longueur de la chaîne.

Munis toi d’une brosse ou d’un chiffon, mais évite à tout prix l’essuie tout qui se déchirera et laissera des petits morceaux entre les maillons. Tu peux même utiliser des vieilles brosses à dents si tu en as un petit stock. Ensuite, asperge la chaîne ou l’élément à nettoyer avec un spray nettoyant chaîne ou du dégraissant. Personnellement j’utilise du nettoyant freins, qui est un dégraissant efficace. N’hésite pas à faire tourner la roue arrière de ton deux-roues à la main pour te faciliter la vie. Par contre, on procède toujours moteur éteint ! Bon nombre de motards ont perdu des morceaux en laissant un doigt se faire emporter dans la couronne et là, le résultat n’est pas beau à voir. Donc on reste prudent, on garde le moteur à l’arrêt et on fait tourner la roue arrière à la main ! 😉

Une fois ton kit chaîne bien propre et dépourvu de l’ancienne graisse toute sale, il est temps de passer à sa lubrification.

Le graissage

Ici rien de bien compliqué, il te suffira d’appliquer sur toute la longueur de ta chaîne une graisse adaptée, de préférence sur l’intérieur de la chaîne. Comme pour le nettoyage, n’hésite pas à faire tourner la roue arrière à la main pour te faciliter la tâche. Il faut juste penser qu’il est beaucoup plus pratique d’appliquer de la graisse en spray qu’en pâte. Il existe d’ailleurs une large gamme de produits adaptés à ton utilisation, avec des graisses qui conviennent mieux à une pratique sportive du deux-roues par exemple. Pense à laisser un peu de temps à la graisse pour bien s’infiltrer partout avant de prendre la route, une petite demi heure devrait suffire.

Il est aussi possible de remplacer la graisse conventionnelle par du lubrifiant sec au téflon ou PTFE. C’est ce dont je me sers depuis des années. Ce genre de lubrifiant à l’avantage de ne pas projeter de graisse partout sur ta boucle arrière lors des premiers tours de roues après le graissage et ne colle pas, ce qui fait que ta chaîne se fait moins encrasser par les poussières. Mais il a surtout l’avantage d’être hydrophobe, donc pas besoin de re graisser après avoir roulé sous la pluie, et il a besoin d’être appliqué bien moins souvent. Attention si tu souhaites passer sur ce genre de produit, il te faudra vraiment bien nettoyer et dégraisser ta chaîne, sinon le téflon restera en surface de la graisse résiduelle.

Quand graisser sa chaîne

La fréquence des graissages dépend fortement de l’utilisation que l’on fait de son deux-roues et du produit utilisé. On peut néanmoins dire que pour une utilisation routière normale avec une graisse à chaîne classique, il est bon de graisser sa chaîne tous les deux pleins, ou tous les 500 km. Si tu as roulé sous la pluie, il ne faut pas hésiter à diviser par deux ces valeurs. Pour du tout-terrain ou de la piste, il n’est pas de trop de graisser sa chaîne toutes les une à deux journées.

Dans le cas d’une utilisation d’un lubrifiant au téflon, tu pourras entendre ou lire beaucoup de préconisations différentes sur la fréquence de lubrification. Personnellement, pour une utilisation routière, je graisse ma chaîne tous les 1000 km, voire plus, alors que pour une utilisation sportive, je garde une fréquence de une à deux journées de roulage.

Un kit chaîne au top !

Avec un entretien régulier et de qualité, tu pourras garder ton kit chaîne plusieurs dizaines de milliers de kilomètres pour une utilisation routière. Et pendant que tu t’attelles à son nettoyage et graissage, n’hésite pas à vérifier la tension de ta chaîne et l’ajuster au besoin, ainsi que vérifier son bon état. Ces points feront certainement l’objet d’un prochain article. D’ici là je te souhaite bonne route !

Bastien
Bastien
Je roule en deux-roues depuis bientôt 10 ans, d’abord sur les routes de ma Franche Comté natale puis sur celles de la région d’Aix-en-Provence où je vis depuis 2012. C'est au détour du meilleur cadeau d'anniversaire de tous les temps que j'ai découvert la piste et que j'en suis devenu accro ! Après avoir progressé suite à des dizaines de journées de roulage, des coachings et des baptêmes, j’ai décidé de me lancer dans la compétition pour la saison 2019. Ingénieur en informatique dans la vie de tous les jours, mais aussi boxeur, snowboardeur, peintre, fasciné par la photographie et l’astronomie, je suis avant tout un motard qui aime relever les défis. Et c’est par l’intermédiaire de mes articles que je compte vous transmettre des astuces, conseils, tutos et partager avec vous les expériences du motard et pistard que je suis.
Laisser un commentaire