Le meilleur dispositif antivol moto, c’est encore vous…

Vous avez bossé durement toute l’année et vous avez désormais suffisamment d’argent pour vous acheter votre deux-roues. L’acquisition de cette moto, c’est un peu l’accomplissement d’un rêve. En ville, désormais, vous paradez au guidon de votre monture. Mais un jour patatra, tout s’effondre ! Par économie, vous n’avez pas souhaité acheter un nouvel antivol moto chez votre équipementier internet préféré (bien sûr c’est nous www.icasque.com). Vous avez conservé votre ancien antivol qui servait à protéger votre bon vieux scooter. Trop tard c’était un mauvais choix.

En effet, l’antivol doit aussi être adapté à votre deux-roues. L’indéboulonnable « U », vous l’aurez compris c’est mon système antivol favori, doit par exemple être assez long pour pouvoir arrimer votre moto (pas seulement la roue) à un point fixe. La longueur des branches, leur écartement et leur diamètre doivent être adaptés à votre deux-roues.

Antivol U FR 85 G

Si plusieurs systèmes de protection existent, le « U », la chaîne ou encore le bloc disque (bien que ce dernier ne recueille vraiment pas mes faveurs), le meilleur dispositif de protection c’est encore vous. Oubliez l’électronique, pensez à l’huile de coude ! La consigne numéro 1, c’est de toujours arrimer votre 2-roues à un point fixe dans un lieu suffisamment fréquenté et éclairé (même pour 5 minutes). L’arrimage vous préserve de la technique de l’enlèvement de moto contre lequel aucun dispositif n’est efficace.

Enfin, avant tout achat d'un antivol moto, pensez aussi à jeter un œil à votre contrat d’assurance. En effet, pour être couvert contre le vol, il faut respecter les conditions d’application de la garantie vol de son contrat. À la Mutuelle des Motards par exemple, pour protéger votre 2-roues, vous devez utiliser un antivol mécanique ou électronique agréé par la commission "Stop Vol" de la FFMC (« certifiés NF recommandés FFMC »)…

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire