Essai casque Scorpion Exo Combat

Aujourd'hui sur le blog, nous accueillons Sylvain du site objectif-moto.com qui vient nous parler du casque Scorpion Exo Combat.

Sylvain, c'est à toi, on te laisse la parole !

Quand j'ai commencé à réfléchir au titre de l'article que je voulais écrire, j'ai immédiatement pensé à :

"Scorpion Exo Combat le look badboy à tous les coups"

C'est vrai que ce casque à un style hors norme et c'est déjà un gros point distinctif par rapport aux autres casques de la gamme Scorpion et j'en suis fan ! Triste à dire mais certains casques sont fades, de couleur unie, sans ce petit grain de folie qui rend son équipement unique. Vous me direz, il en faut pour tous les goûts et vous avez raison.

Mais l'Exo Combat de Scorpion, c'est tout le contraire. Toi le timide du fond de la classe, passe ton chemin parce qu'avec ce jet transformable tu attireras tous les regards !

Ce jet en thermoplastique (parce qu'il s'agit bien d'un jet malgré les apparences) mise en grande partie sur son look incomparable surtout lorsqu'il est porté avec sa mentonnière. Vous pourrez facilement l'enlever ou la remettre, il suffit d'appuyer sur deux boutons pour la déclipser, des aimants aident à la tenir aussi en place. En configuration jet, vous avez droit à des petits caches pour les mettre à la place de celle-ci.

Tant qu'on en parle, Scorpion insiste bien sur un point : la mentonnière n'est pas un élément de sécurité et a plus une vocation esthétique. Si l'Exo Combat reste bien un jet, cet accessoire supplémentaire offrira néanmoins une meilleure protection qu'un jet complètement ouvert.

Vous aurez peut-être remarqué les aérations sur l'avant de celle-ci, sachez qu'on ne peut pas les fermer, vous serez donc aéré en permanence. Si vous voulez encore plus d'air, il suffit de retirer le coupe vent au menton et ouvrir les aérations sur le sommet du casque.

Là, c'est ventilation au maximum, très agréable pendant la période estivale.

En revanche, sans la mentonnière le casque est moins bien insonorisé, c’est son petit point faible. Il faut dire que la tâche n'est pas simple, un look d'intégral laisse à penser qu'on aura le même confort alors qu'on doit le comparer à un jet et dans ce cas, en effet, il n'est pas si bruyant que ça. Si en plus on considère que son terrain de jeu est plutôt la ville et sa périphérie, il ne s'en sort pas mal du tout. Si par contre vous voulez faire de plus longs trajets ou prendre les grands axes, je vous conseille des protections auditives.

Avec un poids d'un peu plus de 1300 grammes, léger il est ! (Oui le vert me fait parler à la sauce Yoda) et c'est vrai qu'on ne le sent pas sur sa tête. L'intérieur est confortable; le "Kwikwick 2" comme Scorpion le nomme, est aussi démontable et lavable. Même une barbe naissante ne vous posera pas de problème (j'avais la flemme le jour où j'ai pris certaines photos).

Notons aussi que Scorpion fournit dans la boîte un deuxième écran un peu plus foncé que celui monté d'origine. Tous les deux sont fumés mais on peut ainsi choisir selon ses goûts ou la saison. Les attaches sont assez grandes pour être trouvées et manipulées assez facilement.

Vous comprendrez aussi que la construction même du casque vous donnera un champ de vision réduit, pas sur le latéral mais bien sur un plan vertical, vu la taille de sa visière, c'est compréhensible. Rien de dramatique toutefois, perso, ça ne m'a pas gêné sur les motos que j'essayais, en passant de la GSXS 750 à la Street Rod.

Sous la pluie, il n' y a que les aérations de la mentonnière qui laisseront passer de l'eau, la visière s'emboitant parfaitement dans celle-ci.

La boucle micrométrique ajoute du confort d'utilisation. Dans la boîte, vous aurez une housse pour le casque qu'il soit en configuration jet ou complet et une petite juste pour la mentonnière.

En version jet, l'écran est assez éloigné du visage, si votre moto n'offre pas de protection suffisante, vous en prendrez plein les yeux, autant le savoir. Le système Kiwkfit permet le passage des branches des lunettes qu'elles soient solaires ou non.

Affiché à 233.65 € en version décorée ou 206.68 € en version unie noire, le Scorpion Exo Combat offre un look inimitable. Vous pourrez également décorer votre modèle noir de stickers par exemple pour lui apporter une touche plus personnelle. La modularité, avec ses deux configs est un vrai plus et son seul point faible à mes yeux reste son insonorisation mais cela ne devrait vous faire hésiter que si vous envisagez de longues sorties. Là, il faudra protéger vos oreilles, un conseil que je donne d'ailleurs très souvent.

Et si timide tu es, te soigner avec une cure d'Exo Combat tu devras ! Impossible en effet de passer inaperçu, rares sont les passants qui ne m'ont pas fixé du regard quand je passais en ville avec ce casque.

Pour compléter cet essai, je vous laisse regarder la vidéo.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire