Archives de la catégorie: Carnet de bord

Balade moto à la fraîche dans les Alpes-Maritimes

Bim c’est l’été et ses températures caniculaires sur toute la France. Ensoleillée toute l’année, la Côte d’Azur n’est bien entendu pas épargnée par la chaleur. Pour nous les motards, faut avouer que rouler en bécane en plein cagnard c’est parfois difficilement supportable. Alors, ici dans les Alpes-Maritimes, une des solutions consiste à rouler...

lire la suite

Balade à moto dans le Piémont en Italie

Nice, 9h du mat’ un samedi du mois de septembre. Avec l’accord de mon boss, j’ai décidé de me faire une virée en Italie et plus particulièrement dans le Piémont. Pour ma balade, je suis doublement chanceux. Un, je peux choisir ma bécane héhé ! Chez www.icasque.com la passion du deux-roues se transmet de génération en génération et le grand-père de la famille a eu la bonne idée de monter une concession de moto Honda dans les années 60 qui demeure une institution au niveau local (Werther, rue barla à Nice). J’ai donc le choix de ma monture mais uniquement dans la gamme Honda. C’est pas bien grave, vu les résultats actuels en moto GP je ne vais pas me plaindre. J’opte ainsi pour le confort de route avec un magnifique Crosstourer, un gros trail GT doté d’un V4 et du système DCT ou « Dual Clutch Transmission » autrement dit une boîte de vitesse automatisée. J’entends déjà les puristes. En plus, loin de moi l’idée de monter ou de descendre les rapports avec mon pouce, je me cale en transmission automatique point barre (j’ai suffisamment levé le coude hier soir…). Je disais donc doublement veinard. En effet, de Nice pour aller dans le Piémont non seulement le temps de trajet est relativement court entre 2h30 et 3h de route mais vous pouvez également opter soit pour un trajet montagneux via la vallée de la Roya pour atteindre le Col de Tende et ensuite redescendre sur le Piémont ou bien longer le bord de mer en empruntant l’autoroute A8 vers Gênes puis remonter dans les terres via l’A6 en direction de Turin.

Piémont

J’ai décidé de me faire une boucle. A l’aller, un samedi lacets de montagne et au retour un dimanche où je filerai droit le long de la côte méditerranéenne. En route pour environ 2h30 d’arsouille. Le ciel est bleu, j’avale les kilomètres avec mon Crosstourer (prise en main super facile) et me retrouve très rapidement dans un décor fait de gorges, d’eau vive, de forêts, de villages perchés et de sommets. La vallée de Roya ou vallée des Merveilles se situe dans le Parc du Mercantour à la frontière de l’Italie et offre un magnifique parcours en deux-roues.

J’atteins le Col de Tende à 1871 m qui sépare la France de l’Italie pour redescendre sur le Piémont. Mon camp de base se situe à Monforte Alba où j’ai effectué une résa à la villa Beccaris.
Arrivé à l’heure du déjeuner, je stationne mon Crosstourer sur la place du village pour manger à la Grappolo d’Oro. Le restau ne paie pas de mine mais les gnocchis sauce tomate et les raviolis de la Mama sont divins pour un prix dérisoire (7€ l’assiette). Ps : Merci Pat pour ce bon plan. Rassasié, je rejoins mon hôtel situé sur le haut du village.

Piémont 2

La villa Beccaris est un petit havre de paix où je me prélasse au bord de la piscine dans le jardin en sachant que ma bécane se repose tranquillement au garage (un vrai plus). Dîner sur le pouce à l’hôtel et réveil matinal pour profiter de la journée. J’enchaîne les villages piémontais, La Morra, Castiglione Falletto et pause déjeuner à La Cantinetta à Barolo (Le Barolo c’est aussi un village et non pas uniquement un vin…). Risotto à tomber et je me lèche encore les babines de la Panna Cotta. Sur la route, je croise de nombreux motards de nationalités différentes allemands, suisses, belges… Le Piémont offre un panorama fantastique pour se balader à moto.

C’est déjà l’heure de rentrer sur Nice. Petit stop à Mondovi pour son village Outlet « Mondovicino ». Pas terrible. Je reprends la route ou plutôt l’Autoroute A6. Avec une position de conduite droite et naturelle, son gros V4 et sa transmission robotisée, le 1200 Crosstourer de chez Honda est bâti pour partir en voyage…Retour sur Nice sans sourciller, je suis vraiment ravi de ma virée en Italie. Conclusion, dans le Piémont tout est bon !