Loi sur les gants à moto : Un délire, un buzz et le marteau Facebook de la censure !

Comme vous on a accueilli fraîchement la nouvelle sur l’obligation au 20 novembre 2016 de porter des gants à moto. Enfin, un peu plus peut-être car on a décidé de mettre le paquet dans tous les sens du terme pour balancer notre vision. Nous ne sommes pas des bureaucrates et ne prétendons aucunement pondre des lois pour vous dire ce que vous devez faire ou ne pas faire. Non, nous sommes un équipementier moto certes, mais aussi de simples motards et quand on sort la brêle pour rouler, personne dans le groupe ne pense à un texte ou autre décret pour s’équiper. Chacun le fait pour sa sécurité ou tout simplement pour se protéger du froid ou encore de la pluie (ça arrive aussi en Sudie)…

Bref, suite à la publication du texte de loi sur les gants, on s’est mis à réfléchir deux minutes, j’avoue on devrait pas car la réflexion intelligente c’est pas notre fort… Mais, en se penchant sur les obligations, on remonte bien à plusieurs textes des années 70 sur le port du casque et c’est tout. Ajouter à cette fameuse loi de 2016 sur les gants, vous aurez compris l’absurdité du truc. Pour vous conformer à la législation française, vous devez donc porter un casque et désormais à partir de novembre une paire de gants (estampillés CE, quid des autres made in US par exemple) pour pouvoir enfourcher votre deux-roues motorisé.

Ni une ni deux, y en a toujours un pour avoir une idée à la con, et si on se faisait une vidéo pour ouvrir le débat et démontrer images à l’appui la légèreté des textes de loi. Dans ce genre de délire, c’est souvent celui ou celle qui est à l’initiative du concept qui doit donner de sa personne. Dans ce cas présent avec toute ma bonne volonté, l’idée se mettre quasi à oilpé pour rouler avec mes 20 kg en trop me refroidis énormément.

Heureusement dans la Team Honda Werther / iCasque, y’a Jules. La trentaine, beau gosse sans complexe et musclé à souhait, il accepte sans hésitation de relever ce délire. Sur ce, on se retrouve sur les hauteurs de Nice en petit comité pour effectuer notre tournage vidéo. Je vous rassure, il fait bon, Jules n’aura pas froid au biqou. Nous sommes quatre à attendre le moment hot de cette scène. Voilà on y arrive, on est mort de rire, des barres à n’en plus finir de voir le Jules tranquillou bilou au milieu de la chaussée…

img_8363

Je vous assure, si on avait pu capturer l’expression du visage des chauffeurs de bus, de voitures ou des simples joggers, l’halu complète. On fait les images, Jules semble même plus à l’aise que le caméraman (big up à toi !) qui doit faire les gros plans…La CBR est resplendissante et met parfaitement en valeur son pilote. Je vous rappelle à toutes fins utiles que même si vous respectez la législation pour rouler à moto vous risquez sûrement des ennuis avec la Police pour exhibitionnisme si vous vous décidez à imiter Jules...

image1-1

Les images sont faites. On s’est bien marrés y’ a plus qu’à attendre le montage et le rendu final. Quand finalement la V1 apparaît, c’est la poilade complète dans les locaux. Deux / trois retouches puis la question se pose du floutage des fesses et du sexe de notre pilote ? Réponse : NON car le montage est réalisé artistiquement sans aucune connotation sexuelle. Enfin, Jules est plutôt bien foutu et bien membré alors pourquoi le cacher ? C’est bon, après lecture de ce post, il ne va plus toucher le sol…Voilà on balance la vidéo sur Facebook à 18h30 assez content de nous. Le temps de boire une petite bière et de la poster également sur notre chaîne YouTube, et là, emballage complet des visionnages sur le réseau social. Comme on dit sur la toile, ça fait le buzzz. Plus de 120.000 vues sur Facebook au moment de se coucher soit 6h après le post. C’est bien, on est happy car finalement la vidéo est bien accueillie par la communauté. Le délire est compris et le débat sur la sécurité routière semble s’ouvrir quand on se met à nu ou presque.

Le réveil est douloureux. Le nombre de visionnages a pourtant explosé mais le marteau de la censure Facebook s’apprête à tomber. Après 2/3 recommandations du modo, la sentence tombe, vidéo supprimée et compte suspendu. Incompréhension. Je tiens d’ailleurs à remercier tous ceux qui nous ont soutenus sur les réseaux sociaux exprimant aussi leur rejet de la censure…Heureusement pour nous, YouTube a un peu plus d’humour et la vidéo est toujours sur notre chaîne. Vous retrouverez ici l’objet très gentillet du délit :

Bon, 8h30 vidéo supprimée et page out. On se lance donc à corps perdu dans une V2 édulcorée de notre vidéo que nous accompagnerons de ce petit texte :

Suite à la diffusion hier soir d'une vidéo sur notre page Facebook relative au port des gants à moto, iCasque tient à présenter ses excuses aux 200.000 personnes choquées par ces images insoutenables d'un homme nu.

Aussi, nous avons décidé librement après suppression de la vidéo et suspension de notre compte Facebook, de prendre nos dispositions pour continuer le débat.

Vous trouverez à cet effet,  une nouvelle version de Jules notre pote motard, qui au passage s'excuse aussi d'être trop bien membré... 

Il semblerait qu'en France, on préfère montrer des assassinats et autres actes barbares, plutôt qu'ouvrir crûment un débat sur la sécurité routière.

 

Montre en main, notre post Facebook aura connu une existence de moins d’une minute. Je me demande encore comment leur modérateur aura eu le temps de lire le texte, de regarder cette nouvelle vidéo et de suspendre à nouveau notre page Facebook. Vu que personne n’aura eu le temps d’apprécier cette V2 un peu ironique, je vous la pose là car nous l’avons aussi publié sur la chaine YouTube.

Fin de l’histoire, notre page Facebook de nouveau active est en mode PLS, de peur de se la faire carrément supprimer. En espérant que ce délire en vidéo puisse avoir ouvert un peu le débat sur la sécurité routière à moto ou à défaut les consciences…

2 réponses

  1. Bravo !! Bravo et bravo .😜

  2. #jesuistesticouille, hallucinant Facebook, abat la censure… ✌️

Ajouter un commentaire