Fabio Quartararo en visite chez iCasque

Dans la vie certaines rencontres vous marquent laissant une trace indélébile qui ne peut s’effacer avec le temps. Je crois que la visite du jeune prodige Fabio Quartararo chez iCasque fera désormais partie de l’ADN de la société. Entre son fantastique podium à Assen et son départ pour le MotoGP d’Allemagne, Fabio est de passage dans sa ville natale à Nice pour y voir sa famille et les proches. Sauf que pour les besoins d’un shooting photos, Fabio a eu besoin d’un local et d’un peu de matos, inutile de vous préciser que nous avons immédiatement accepté de rendre ce petit service…C’est comme ça qu’on se retrouve avec Fabio qui franchit notre porte d’entrée un lundi de juillet.

image1

Tout sourire, sa coupe remportée sur le circuit d’Assen à la main, Fabio se montre de suite super accessible car c’est un peu l’effervescence dans nos locaux, surtout du côté de la gente féminine. Oui, en plus d’être un champion il est plutôt beau gosse. Bien évidemment, les questions fusent et fidèle à sa réputation, il prend son temps pour répondre à tout le monde. Pourvu que le star-system ne nous le change pas, croisons les doigts car il est super humble.

image2

Son shooting photos effectué, vous vous doutez bien que nous avons sorti notre artillerie à goodies en vue de se les faire dédicacer. Très sport, Fabio s’est prêté au jeu des signatures sans rechigner, griffant tour à tour tee-shirt et casquettes dans la bonne humeur. Je suis certain que nous allons faire des heureux parmi la communauté iCasque.

image-3

Cette rencontre est d’autant plus émouvante pour nous car à une époque où sponsoriser un pilote nécessitait nettement moins de moyens financiers, Honda Werther la concession de moto familiale, avait aidé son papa Etienne à rouler en circuit. Il fut d’ailleurs champion de France de vitesse en 125 cm3 dans les années 80. Alors vous comprendrez facilement que Fabio est un peu notre chouchou d’autant plus qu’il est niçois. Vous le retrouvez ci-dessous à l’âge de 9 ans arborant l’aigle impérial, emblème de la ville de Nice.

image-4

Pour finir cet après-midi en apothéose, Fabio a eu besoin de faire une course en centre ville afin de faire de nouveaux clichés en extérieur, je me suis donc dévoué à faire le taxi moto pour ce grand champion dépourvu de permis compte tenu de son jeune âge. Comment vous dire, je me suis senti un peu ridicule, discutant tout le long afin qu’il ne mate pas trop ma conduite…Merci Fabio de ta visite et surtout ne change rien.

image-5

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire